Bataille

Une table et deux chaises. Un personnage arrive côté jardin, sur le qui-vive. Un autre arrive côté cour, méfiant lui aussi. Ils portent tous les deux des masques sanitaires.

Un – Vous êtes bien Monsieur Martin ?

Deux – Euh… Oui.

Lautre sort un pistolet.

Un – Je suis tueur à gages, et jai pour mission de vous éliminer. Désolé…

Son interlocuteur sort également un pistolet.

Deux – Bataille. Je suis tueur à gages moi aussi, et jai un contrat sur votre tête.

Lautre, surpris, retire son masque.

Un – Marco ?

Deux (retirant son masque également) – Gégé ?

Un – Il me semblait bien avoir reconnu ta voix.

Ils baissent leurs armes et se font la bise.

Deux – Alors comment ça va ?

Un – Ça va, je suis descendu dans le Sud. Jhabite à Marseille, maintenant. Mais je fais parfois quelques extras sur Paris.

Deux – D’accord… Alors c’est pour ça qu’on ne te voit plus beaucoup à Paname. Et le business, à Marseille ? C’est un gros marché, non ?

Un – Oui, il y a pas mal de travail. Mais beaucoup damateurisme, aussi. Les gens préfèrent régler ça en famille ou entre amis. Cest rare quils aient recours à un vrai professionnel.

Deux – Résultat des courses, une fois sur deux, ils finissent en prison.

Un – Eh oui… Et toi ?

Deux – Ça peut aller. En ce moment, cest un peu mort, mais bon…

Un – Les gens comptent sur cette épidémie pour faire le boulot à notre place, sans que ça ne leur coûte rien.

Deux – Cest sûr que le marché des maisons de retraites et des viagers, pour le moment, cest sinistré.

Un – Eh oui… Pour notre profession aussi, cest la crise.

Deux – Et nous, on ne reçoit aucune aide de l’État.

Un – Bon, tout ça c’est bien, mais qu’est-ce qu’on fait ?

Deux – Si on commence à se flinguer entre nous, où va-t-on ?

Un – Oui, mais en attendant, un contrat, ça reste un contrat.

Deux – Tu as raison.

Chacun pointe de nouveau son arme en direction de lautre.

Un – Ravi de tavoir revu une dernière fois, mon vieux.

Deux – Moi aussi…

Ils appuient ensemble sur la gâchette, et on entend deux déflagrations avec silencieux façon Tontons Flingueurs. Ils sécroulent ensemble.

Noir