Colombo

Saint Pierre (ou la Vierge Marie sʼil y a nécessité de féminiser le rôle) somnole dans un fauteuil. Il a une barbe blanche, il porte une toge et une énorme clef est accrochée à sa ceinture. Lʼinspecteur Colombo arrive, imperméable froissé, cravate de travers, et cigare à la main. Il toussote un peu pour signaler sa présence.

Saint PierreAh, Monsieur Peter Falk. Je vous attendais, justement.

ColomboExcusez-moi, je suis peut-être un peu en retard. Jʼavais un doute, je me demandais si cʼétait la bonne porte. Comme il y en a deux sur le palier…

Saint PierreLe palier ? Ah, oui, en effet…

ColomboCelle-ci était ouverte, alors je me suis permis dʼentrer… Jʼaurais peut-être dû frapper…

Saint PierreRassurez-vous, vous êtes bien au paradis. Lʼautre porte, cʼest… Enfin, vous devez bien vous en doutez. Vous étiez inspecteur de police, on ne peut rien vous cacher, nʼest-ce pas ?

ColomboOh, rien, cʼest beaucoup dire… Donc il nʼy a pas dʼerreur. Cʼest bien ici.

Saint PierreEt soyez sûr que nous sommes très heureux de vous avoir avec nous, Monsieur Falk. Cʼest que… vous êtes une célébrité, tout de même.

ColomboPas autant que vous ! (Regardant vers le haut avec déférence) Et surtout… pas autant que… Et puis moi, je nʼétais quʼun personnage de fiction. Comme inspecteur, je veux dire. Dans la vraie vie, jʼétais seulement comédien.

Saint PierreÉvidemment.

ColomboDʼailleurs, je n’ai pas très bien compris… Je suis là en tant que comédien ou en tant que personnage ?

Saint PierreJe ne vous suis pas très bien…

ColomboLes héros de la télévision ne sont pas éternels non plus, vous savez. Si le scénariste décide de les faire mourir dans un épisode… Moi-même, en tant quʼinspecteur, je me suis souvent retrouvé dans des situations très délicates. Jʼaurais pu prendre une balle, ou mourir dans un accident de voiture. Surtout avec la vieille guimbarde que je conduisais. Vous connaissez ma voiture ?

Saint PierreOù voulez-vous en venir, Inspecteur ?

ColomboEh bien je me demandais… où vont les personnages de fiction quand ils sont morts ?

Saint PierreNulle part, jʼimagine. En tout cas pas ici. Après tout, ce ne sont pas des gens réels, comme vous et moi. Enfin, je veux dire… comme vous.

ColomboBien sûr… Encore que… Parfois, je me demande si au bout du compte, lʼinspecteur Colombo nʼétait pas beaucoup plus réel que Peter Falk.

Saint PierrePour la plupart des mortels, vous serez lʼinspecteur Colombo. Pour lʼéternité. Finalement, cʼest lui qui vous fera accéder à une forme dʼimmortalité. Sur la Terre, en tout cas.

ColomboMais je suis bien ici en tant que comédien, nous sommes dʼaccord ? Pas en tant quʼinspecteur de série télévisée.

Saint PierreUn peu les deux, probablement. Comment dissocier lʼun de lʼautre ?

ColomboÉvidemment… Même si jʼai quand même tourné dans quelques autres films.

Saint PierreVraiment ?

ColomboVous mʼavez vu dans Les Ailes du désir ?

Saint PierreJe vais très peu au cinéma…

ColomboBien sûr, mais je pensais que celui-là… Comme cʼest lʼhistoire dʼun ange…

Saint PierreEt lʼange, cʼétait vous ?

ColomboNon… En fait, je jouais mon propre rôle.

Saint PierreCelui de lʼinspecteur Colombo ?

ColomboPas exactement… En réalité, dans ce film, jʼétais Peter Falk. Ce nʼest pas si facile que ça, vous savez, de jouer son propre rôle. Cʼest même assez troublant.

Saint PierreJe vous avoue que moi aussi, je commence à mʼy perdre un peu, inspecteur. Si nous en revenions à…

ColomboPardon, jʼai une fâcheuse tendance à tout embrouiller. Cʼest ce que me dit toujours ma femme, dʼailleurs… On se chamaillait souvent mais au fond, on s’aimait beaucoup…

Saint PierreNe vous inquiétez pas. Son heure viendra à elle aussi, et si comme vous elle nʼa pas démérité...

ColomboOh, je nʼai pas dʼinquiétude de ce côté-là. Cʼest une femme merveilleuse. Je suis sûr que le moment venu, sa place sera au paradis. Mais en attendant… jʼai peur quʼelle sʼennuie, vous comprenez ?

Saint PierreJe comprends… Malheureusement, ce nʼest pas moi qui décide du jour et de lʼheure.

ColomboQuoi quʼil en soit… cʼest donc aussi en tant quʼinspecteur que vous mʼavez appelé…

Saint PierreAppelé ?

ColomboJe voulais dire rappelé, bien sûr. Rappelé à vous. Enfin à vous ou… (Regardant à nouveau vers le haut) à Lui. Cʼest bien comme ça quʼon dit, nʼest-ce pas ? Dieu lʼa rappelé à lui…

Saint PierreCʼest bien cela… Maintenant, si vous le voulez bien, je vais vous montrer…

ColomboVous pensez que je pourrais lʼinterroger ?

Saint PierreQui ça ?

ColomboDieu.

Saint PierreVous voulez interroger Dieu ?

ColomboLe mot est très mal choisi, jʼen conviens. Je voulais dire… le voir et lui parler ?

Saint PierreDieu est partout, même au paradis. Et rien nʼempêche dʼespérer. Donc comme je vous le disais, je vais vous indiquer le chemin pour accéder à… lʼendroit où vous reposerez en paix pour lʼéternité.

ColomboBien sûr, excusez-moi. Et puis… le repos éternel, cʼest vrai que cʼest tentant.

Saint PierreVous voyez lʼentrée de ce tunnel ?

ColomboAh, oui… Cʼest curieux, jʼaperçois même une petite lumière au bout.

Saint PierreCʼest ça… Eh bien vous nʼaurez quʼà vous diriger vers cette lumière et… Ne vous inquiétez pas du reste. On sʼoccupe de tout. Sinon, ce ne serait pas vraiment le paradis, nʼest-ce pas ?

ColomboTrès bien, excusez-moi de vous avoir dérangé. Jʼy vais tout de suite…

Saint PierreBienvenue au paradis, Inspecteur.

Colombo sʼapprête à partir, mais se ravise.

ColomboPardon, mais… il y a encore un détail qui me tracasse.

Saint Pierre (commençant à sʼimpatienter)Oui, Inspecteur…

ColomboVous savez de quoi je suis mort, exactement ?

Saint PierrePourquoi cette question ? Vous savez, maintenant, ça nʼa plus beaucoup dʼimportance.

ColomboDéformation professionnelle, sans doute. Jʼai passé toute ma vie à enquêter pour savoir comment les gens étaient vraiment morts. Ceux dont je pensais quʼils avaient été assassinés, en tout cas.

Saint PierreVous pensez que vous avez été assassiné ?

ColomboSimple curiosité, je vous assure. Mais je ne voudrais surtout pas être indiscret. Cʼest vous qui êtes en charge du dossier, après tout.

Saint PierreVous êtes mort dʼune pneumonie, si ma mémoire est exacte.

ColomboDʼune pneumonie…? Ah, oui, je vois ce que vous voulez dire… Peter Falk est bien mort dʼune pneumonie, en effet. Enfin, je crois… Non, je parlais de moi, enfin de lʼinspecteur Colombo.

Saint PierreIl est mort ?

ColomboCʼest là où je voulais en venir, justement. Puisquʼon ne lʼa vu mourir dans aucun épisode, pas même le dernier, cʼest quʼil doit être encore vivant, non ?

Saint PierreComment pourrait-il être encore vivant puisquʼil nʼa jamais vraiment existé ? Et que vous qui avez réellement existé, vous êtes mort.

ColomboBien sûr… Vous avez raison, évidemment. Comment un personnage de fiction pourrait-il survivre au comédien qui lʼincarnait à lʼécran ? Ça nʼa pas de sens !

Saint PierreJe ne vous le fais pas dire… Alors maintenant si vous le voulez bien…

ColomboPardon dʼavoir abusé de votre temps… Je vais mʼengager dans ce tunnel et…

Saint PierreSʼil vous plaît, oui…

Colombo sʼapprête à partir mais se ravise encore.

ColomboUne dernière question, et après, cʼest promis, je vous laisse tranquille.

Saint PierreJe vous écoute…

ColomboSi lʼinspecteur Colombo nʼa jamais été vivant, il ne peut pas non plus être mort, nʼest-ce pas ?

Saint PierreJe suppose que non. Et quelles conclusions en tirez-vous, Inspecteur ?

ColomboPuisque lʼinspecteur Colombo nʼest pas mort, il nʼa rien à faire au paradis… et du coup moi non plus. Puisque, comme vous lʼavez dit vous-même si justement, nous sommes indissociables.

Saint PierreÇa si vous le permettez, cʼest à… (Désignant le ciel) Lui dʼen décider.

ColomboCʼest évident… Et pourtant…

Saint PierreQuoi encore ?

ColomboSi lʼinspecteur Colombo nʼexiste pas, alors que vous lʼavez sous les yeux, comment peut-on vraiment affirmer avec certitude que Dieu, que lʼon ne voit jamais, existe bien ?

Saint PierreJe vous rappelle que vous êtes ici à lʼentrée du paradis… Vous croyez vraiment que cʼest le moment de mettre en cause lʼexistence de Dieu ?

ColomboNon, bien sûr, si jʼavais gagné une semaine de vacances dans un palace au bord de la mer, je ne remettrai pas en cause lʼexistence du patron de lʼhôtel, mais…

Saint PierreMais ?

ColomboMais là, les vacances risquent dʼêtre un peu longues… Pour être tout à fait sincère avec vous, jʼai un peu peur de mʼennuyer. Surtout sans ma femme…

Saint PierreJe suis sûr que vous saurez trouver comment vous occuper en attendant quʼelle vous rejoigne…

ColomboBien sûr… Je vais essayer de me trouver une occupation… Dʼailleurs, jʼy pense… Par définition, il nʼy a que des morts, ici, nʼest-ce pas ?

Saint PierreOui… Cʼest un peu le principe, en effet…

ColomboEt qui dit morts dit aussi… morts suspectes parfois.

Saint PierreSuspectes ?

ColomboJe vais pouvoir continuer à exercer mon métier !

Saint PierreDe comédien ?

ColomboDe policier ! De là où je viens, vous savez, cʼest très rare quʼun inspecteur puisse interroger la victime dʼun meurtre. Ce qui bien entendu simplifierait beaucoup les enquêtes de police.

Saint PierreOui enfin, je ne suis pas sûr que…

ColomboJe sens que tout ça va être absolument passionnant. Finalement, vous mʼavez convaincu. Cʼest vraiment le paradis, ici, pour un policier. Je ne vous retiens pas plus longtemps, jʼy vais tout de suite…

Il se dirige vers lʼentrée du tunnel.

Saint PierreAttendez une minute !

ColomboUne dernière chose vous tracasse, vous aussi ?

Saint PierreTout bien réfléchi, cʼest vous qui avez raison. La place dʼun personnage de fiction nʼest pas au paradis.

ColomboAu Moyen Âge, même les comédiens nʼy avaient pas droit.

Saint PierreJe vous renvoie dʼoù vous venez. Cʼest bien ce que vous vouliez, non ?

ColomboVous me renvoyez sur Terre ?

Saint PierreIl ne faut pas rêver, tout de même. Non, je vous renvoie dans votre série préférée. Dans combien dʼépisodes aviez-vous joué ?

ColomboSoixante-neuf.

Saint PierreEh bien vous pourrez continuer à mener des enquêtes pour lʼéternité. Ça vous va ?

ColomboAlors je vais retrouver ma femme ? Je veux dire… Madame Colombo ?

Saint PierreIl vous suffira de retourner sur vos pas. Un ange vous attendra sur le palier, comme vous dites. Il vous raccompagnera chez vous. Enfin… chez Madame Colombo.

ColomboCʼest vous qui décidez… Mais avant de partir, jʼaurais juste une dernière question…

Saint PierreDehors avant que je ne change dʼavis ! Et que je vous fasse plutôt entrer par lʼautre porte, si vous voyez ce que je veux dire…

Colombo Je vous laisse tranquille, cʼest promis… Jʼai tellement hâte dʼaller retrouver ma femme. Avoir un métier passionnant et une femme qui vous aime, cʼest ça le paradis, vous ne croyez pas ?

Tentant de garder son calme, Saint Pierre ne répond pas. Colombo rebrousse chemin et commence à repartir par où il est venu. Saint Pierre pousse un soupir de soulagement.

Noir