Relativité

Saint Pierre, en toge et une grosse clef à la ceinture, fait face à un homme (ou une femme) en robe dʼavocat.

Saint PierreAlors, nous sommes là pour statuer sur lʼadmission au paradis dʼun certain… Albert Einstein.

AvocatTout à fait.

Saint PierrePour que notre débat soit contradictoire, je me ferai lʼavocat du diable…

AvocatJe plaiderai donc la cause de Monsieur Einstein.

Saint PierreTrès bien, alors voyons cela… (Il jette un coup dʼœil à un épais dossier.) Ah oui, cʼest un dossier assez complexe, dites-moi…

AvocatJʼai joint en annexe lʼensemble de ses publications scientifiques. Vous conviendrez quʼen lʼoccurrence, on ne peut guère dissocier lʼhomme de son œuvre.

Saint PierreCertes. Mais ni vous ni moi nʼavons la compétence nécessaire pour statuer sur la valeur de ces travaux de recherche. Nous nous en tiendrons donc à lʼessentiel : Monsieur Einstein au cours de sa vie a-t-il fait plus de bien que de mal ?

AvocatLa théorie de la relativité, cʼest lui.

Saint PierreLa question est de savoir sʼil mérite le paradis, pas sʼil méritait bien son Prix Nobel de physique.

AvocatSans entrer dans des détails scientifiques qui nous échapperaient, reconnaissons que ses découvertes ont permis à lʼHumanité de faire un grand bond en avant.

Saint PierreNous reviendrons là-dessus, car ce point mérite pour le moins dʼêtre discuté. Mais dites-moi… Einstein, cʼest un nom juif.

AvocatEn effet… mais Monsieur Einstein nʼétait pas pratiquant.

Saint PierreCe serait tout de même plus logique quʼil aille frapper à la porte du paradis des Juifs.

AvocatEt cʼest ce quʼil a fait… dès le moment où il est mort.

Saint PierreEt ?

AvocatIl est depuis plus de cinquante ans en grande discussion avec le rabbin qui lʼa accueilli.

Saint PierrePour savoir sʼil est digne dʼaller au paradis ?

AvocatApparemment, ils nʼen sont pas encore arrivés à ce stade du débat… Pour lʼinstant, le rabbin questionne la Torah pour savoir si le paradis existe vraiment pour les Juifs, et si oui quelle pourrait bien en être la nature.

Saint PierreJe vois…

AvocatMon client commence à sʼimpatienter un peu, et il a décidé de tenter sa chance auprès de vous.

Saint PierreUn plan B, en quelque sorte…

AvocatDisons que… en tant que scientifique, Monsieur Einstein étudie toutes les options. Et il en est arrivé à la conclusion que le paradis des Catholiques est beaucoup plus tangible que celui des Juifs.

Saint PierreVous êtes juif aussi, jʼimagine.

AvocatNon pratiquant, je vous rassure. Comme mon client, en somme…

Saint PierreVous me mettez un peu dans lʼembarras.

AvocatVotre paradis nʼest pas explicitement réservé aux Catholiques, nʼest-ce pas ? Tous les hommes de bonne volonté y sont les bienvenus…

Saint PierreEn effet… Mais pour accéder au paradis, encore faut-il y croire. Or on peut dire que Monsieur Einstein était un athée convaincu. Toutes religions confondues…

AvocatAthée… cʼest un bien grand mot. Pour ma part, je dirais plutôt agnostique.

Saint PierreLaissez-moi vous lire ce quʼil a écrit dans une de ses lettres : « Le mot Dieu n’est pour moi rien de plus que l’expression et le produit des faiblesses humaines, la Bible un recueil de légendes, certes honorables mais primitives, qui sont néanmoins assez puériles. Aucune interprétation, aussi subtile soit-elle, ne peut selon moi changer cela. » Ne pensez-vous pas quʼun homme qui tient de tels propos peut être qualifié dʼathée ?

Avocat – Pourtant, Einstein se définissait lui-même comme « un non-croyant profondément religieux ».

Saint Pierre – En 1929, lorsquʼun rabbin  lui demande sʼil croit en Dieu, Einstein répond : « Je crois au Dieu de Spinoza qui se révèle lui-même dans l’ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un Dieu qui se soucie du destin et des actions des êtres humains. »

Avocat – Cʼest un fait que Dieu, depuis quʼil a chassé ses créatures du jardin dʼEden en leur accordant par là-même la liberté, et la responsabilité de leurs actes, intervient très peu dans les affaires humaines.

Saint Pierre – Vous oubliez Jésus-Christ…

Avocat – Einstein ne remettait pas en cause son existence, et il avait la plus grande admiration pour lui. Mais avouez que depuis la mort de Jésus, à part quelques miracles de temps en temps, Dieu reste très discret.

Saint Pierre – Accordons à Einstein le bénéfice du doute en matière de foi… et examinons les retombées concrètes de ses découvertes scientifiques.

Avocat – On ne peut nier quʼelles sont immenses. Einstein est considéré comme le plus grand génie du XXème siècle. Il a littéralement révolutionné notre conception de lʼunivers.

Saint Pierre – Il a aussi ses détracteurs… Certains prétendent quʼil nʼa fait que populariser les travaux de ses moins illustres prédécesseurs, dʼautres disent que cʼest sa femme qui lui a soufflé sa célèbre théorie…

Avocat – On dit aussi que cʼest Corneille qui a écrit les pièces de Molière, et Marlowe celle de Shakespeare…

Saint Pierre – Ce ne serait pas la première fois dans lʼhistoire quʼun homme sʼattribuerait le génie de sa femme… Mais je ne suis pas apte à en juger. Cʼest pourquoi je parlais des conséquences de ses découvertes, et non de ses découvertes elles-mêmes.

Avocat – Là, il nʼy a pas photo, si jʼose dire. Sans lui, pas de télévision haute définition et pas de GPS.

Saint Pierre – La télévision et le GPS ont-ils rendu les hommes meilleurs ? Cʼest ça la question.

Avocat – Cʼest aussi lʼinventeur dʼun des premiers prototypes de réfrigérateur.

Saint Pierre – Dʼaucuns disent surtout quʼil est à lʼorigine de la bombe atomique.

Avocat – Il nʼa pas activement participé au Projet Manhattan, qui devait aboutir à la création de la première bombe nucléaire.

Saint Pierre – Mais cʼest lui qui, dans une lettre au Président Roosevelt, lui conseillait de lancer sans tarder ce projet.

Avocat – Seulement pour devancer les nazis dans leur quête de lʼarme absolue.

Saint Pierre – Admettons…

Avocat – Un scientifique ne saurait être tenu responsable des utilisations malveillantes de ses découvertes. Pas plus que Dieu, qui a créé lʼHomme, nʼest responsable de ses mauvaises actions.

Un temps.

Saint Pierre – Sa vie privée, en tout cas, ne plaide guère en sa faveur… Cʼétait un coureur de jupons…

Avocat – Personne nʼest parfait…

Saint Pierre – Divorcé.

Avocat – Je pense pas que lʼÉglise interdise encore aux divorcés lʼentrée du paradis.

Saint Pierre – Remarié avec sa propre cousine.

Avocat – LʼÉglise ne lʼinterdit pas formellement non plus.

Saint Pierre – Mauvais père…

Avocat – Cʼétait un homme très occupé… entièrement dédié à ses travaux.

Saint Pierre – On ne sait même pas ce quʼil est advenu de sa première fille.

Avocat – Tout homme a ses faiblesses… Mais on ne peut contester ses engagements : pour le pacifisme, contre le racisme…

Saint Pierre – Socialiste, sioniste… Nʼentrons pas dans ces considérations, cela risquerait de nous entraîner très loin.

Avocat – Il faut pourtant bien prendre une décision…

Saint Pierre – Vous avez raison… Alors posons-nous cette simple question : le monde aurait-il été meilleur ou pire sans Albert Einstein ?

Avocat – Sachant que tout cela est très relatif…

Moment de perplexité. Ils feuillettent tous les deux leurs dossiers, sans grande conviction.

Saint Pierre – Il fait une chaleur, ici…

Avocat – On nʼest pourtant quʼau mois dʼavril…

Saint Pierre – Lʼenfer est juste à côté, et cʼest très mal isolé. Mais je peux vous proposer quelque chose à boire, si vous voulez…

Avocat – Volontiers.

Saint Pierre sort un instant et revient avec deux bouteilles de Corona..

Saint Pierre – Tenez.

Avocat – De la bière ? Au paradis…

Saint Pierre – Cʼest chez les musulmans que lʼalcool est interdit…

Avocat – Avec ou sans alcool, lʼimportant cʼest que ce soit bien frais.

Ils boivent avec une évidente satisfaction.

Saint Pierre – Alors quʼest-ce quʼon en fait, de votre Albert Einstein ? Juif, athée, apprenti sorcier, misogyne, possiblement plagiaire et assurément polisson… Reconnaissez que pour postuler au paradis, son CV ne plaide pas beaucoup en sa faveur.

Avocat – Ce nʼétait pas un saint, cʼest certain, mais bon… Ce nʼétait pas le diable non plus.

Ils boivent une autre gorgée.

Saint Pierre – Vous disiez quʼil avait inventé le réfrigérateur ?

Avocat – En tout cas, on peut dire que ce fut un précurseur dans ce domaine. Il a même déposé un brevet.

Saint Pierre – En somme, cʼest un peu grâce à lui quʼaujourdʼhui, on peut déguster une bonne bière bien fraîche…

Avocat – Cʼest moins glorieux que dʼêtre lʼauteur de la célèbre formule E = MC2, mais ça a le mérite dʼêtre plus concret.

Saint Pierre – Cʼest donc en tant quʼinventeur du frigo que nous lui ferons une place au paradis.

Avocat – Cʼest une sage décision.

Saint Pierre paraphe un document et le tend à lʼautre.

Saint Pierre – Ça veut dire quoi, exactement, E= MC2 ? Je nʼai jamais trop compris.

Avocat – En gros, cʼest le principe dʼéquivalence entre la masse et lʼénergie. Dans certaines circonstances, la masse se transforme en énergie, et vice versa. Finalement, remplacez E par énergie divine, et cʼest pour ainsi dire la preuve de lʼexistence de Dieu.

Saint Pierre – Nʼen rajoutez pas trop quand même…

Avocat – Vous avez raison… Une bonne bière bien fraîche, ça cʼest la preuve de lʼexistence de Dieu.

Saint Pierre – Puisque notre décision est prise, faites-le donc entrer. Nous allons trinquer avec lui…

Avocat – Vous verrez, cʼest un type qui gagne à être connu.

Noir