Café ou restaurant

Les cafés sont des lieux éminemment théâtraux dans la mesure où ils constituent le décor d’une socialité hasardeuse : rencontres fortuites, rendez-vous à l’aveugle, réunions anonymes… Le bistrot, en France surtout, est le théâtre d’une convivialité par défaut. Les solitudes individuelles viennent y chercher un peu de compagnie pour pallier la misère affective. À la fois agora, club de rencontre et maison de retraite, le café a remplacé l’église désormais désertée, et fait aussi office de lieu de communion laïque et de confessionnal à voix haute, avec le patron et ou la patronne en guise d’officiant. Avant d’être à son tour délaissé au profit de chaînes d’enseignes au personnel dépersonnalisé…

Le restaurant, en revanche, est le lieu des rencontres arrangées. L’espace de la table s’inscrit dans une bulle d’intimité au sein de ce lieu public. On s’y retrouve en couple, en famille ou entre amis, pour un entre soi en public, une communion non pas avec tous mais aux yeux de tous. On y vient moins pour socialiser avec des inconnus que pour voir et y être vu. 

Le salon de thé, quant à lui, tient plutôt du lieu privé ouvert à un public sélectionné (voire sélect), dans une ambiance à la fois intime et guindée. On est dans un salon de thé comme à la maison. Mais la maison de quelqu’un d’autre, chez qui il faut savoir se tenir en respectant les codes.

***

Au répertoire de La Comédiathèque

Café

CAFÉ DES SPORTS

LE BISTROT DU HASARD

LE COMPTOIR

HAPPY HOUR

LE PIRE VILLAGE DE FRANCE

LE PLUS BEAU VILLAGE DE FRANCE

CRASH ZONE

Restaurant

CARTES SUR TABLE

Salon de thé

COMME UN TÉLÉFILM DE NOËL… EN PIRE

Téléfilm